Vous ne savez pas comment accorder les adjectifs de couleur ? Pas de panique, je vous explique tout. Vous allez en voir de toutes les couleurs !

Vous êtes prêts ? C’est parti.

Il existe plusieurs façons d’exprimer la couleur :

 

Par un seul adjectif.

Comme tous les adjectifs qualificatifs, les adjectifs de couleur s’accordent en genre et en nombre avec le nom auquel ils se rapportent :

 

Une veste bleue

Une boîte noire

Une pomme verte

Des cheveux blonds

Des souris grises

 

Six substantifs sont également considérés comme des adjectifs de couleur simples :

Fauve, rose, écarlate, mauve, incarnat et pourpre.

Mais ils ne sont pas faciles à retenir !

Je vous donne un moyen mnémotechnique pour vous aider :

Le terme FRÉMI de Peur, inventé par Jean-Pierre Colignon à partir des premières lettres de chaque mot dans l’ordre énoncé ci-dessus.

Cela donne donc :

Des couleurs fauves

Des robes roses

Des joues écarlates

Des fleurs mauves

Des roses incarnates

Des tissus pourpres

 

Par un deuxième adjectif qui vient compléter le premier pour apporter une nuance.

L’adjectif devient composé et reste invariable (sans trait d’union) :

Une veste bleu foncé

Une boîte vert sombre

Une pomme rouge vif

Des cheveux châtain clair

Des fleurs jaune pâle

Des murs blanc cassé

En effet, il s’agit là d’une ellipse : une veste [d’un] bleu foncé.

Remarque : le féminin de châtain est châtaine. On peut tout à faire écrire : des boucles châtaines.

 

Par l’association de deux adjectifs de couleur simples.

Ils restent invariables et sont séparés par un trait d’union :

Une veste bleu-vert

Une pomme vert-jaune

Des cheveux blond-brun

Ici, le raisonnement est que la couleur de la veste se situe entre le bleu et le vert.

 

 

Par comparaison avec un nom commun de fruit, légume, minéral, animal (employé seul).

Ces noms restent invariables :

Des vestes orange

Des chaussures marron

Des voitures moutarde

Des pantalons kaki

 

Il s’agit encore une fois d’une ellipse : des vestes [qui ont la couleur de l’] orange.

Remarque : « marron » est bien invariable dans ce sens. Il s’accorde dans d’autres acceptions (« esclave en fuite » ou « personne exerçant illégalement une profession »).

 

Par l’association de plusieurs couleurs.

On accorde l’adjectif de couleur en fonction du sens que l’on veut donner à la phrase.

Le drapeau français, par exemple, comporte trois couleurs : le bleu, le blanc et le rouge.

Si on parle de plusieurs drapeaux français, on écrira : les drapeaux bleu, blanc, rouge ou les drapeaux bleu-blanc-rouge.

Si on écrivait : les drapeaux bleus, blancs, rouges, cela sous-entendrait que nous avons des drapeaux uniquement blancs, des drapeaux uniquement bleus et des drapeaux uniquement rouges.

De la même façon, si dans un pré vous voyez des vaches noir et blanc, cela signifie que toutes les vaches sont à la fois de couleur noire et de couleur blanche.

Si vous voyez des vaches noires et blanches, cela sous-entend qu’il y a des vaches toutes noires et des vaches toutes blanches.

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This